accueil > Actualités > Notre réponse en soutien aux salariés de RSP

Notre réponse en soutien aux salariés de RSP

autres actualités
12/3/18 : La tomate dans tous ses états: quelle(s) variété(s) cultiver ?
[lire]
11/3/18 : Les tomates nous en font voir de toutes les couleurs ...
[lire]
11/3/18 : Les Solanacées, une famille qui ne manque pas de piquant !
[lire]

27 oct 2017

Lettre ouverte de l'OPASE- Croqueurs de Carottes adressée aux salariés du Réseau Semences Paysannes, ainsi qu'à ses administrateurs et membres.

L'association des Croqueurs de Carottes (www.croqueurs-de-carottes.org), créée en 2005, adhère au Réseau Semences Paysannes et regroupe 8 artisans semenciers bio (dont 6 adhèrent également au RSP). Leur activité consiste à maintenir et diffuser la biodiversité cultivée auprès des jardiniers et professionnels ; mais aussi à la renouveler en renouant avec la co-évolution des plantes/humains/lieux.

Pour franchir une étape supplémentaire les Croqueurs de Carottes donnent naissance en ce moment à une Organisation Professionnelle d'Artisans Semenciers Européens, l'OPASE, dans le but d'obtenir la reconnaissance du métier d'Artisan Semencier et de favoriser le retour dans les assiettes des aliments issus de variétés paysannes ( www.opase.org/)

Nous avons suivi de près les évolutions du RSP, et participé aux discussions autour du projet de marque « Semences paysannes en réseau ». Nous avons aussi suivi avec attention la dernière semaine des semences paysannes au cours de laquelle Carrefour a lancé sa campagne « Marché interdit ». Nous n'y sommes associés en aucune manière et nous n'avons pas l'intention de nous y associer ni, non plus, de nous associer à aucun des projets de la Fondation Carrefour. La fondation GoodPlanet, pour nos membres, n'est qu'un client parmi d'autres. Nous leur avons simplement vendu des semences pour leur exposition.

Notre position ne surprendra personne : utiliser une marque commerciale pour faire la promotion des variétés paysannes menace jusqu'à leur existence. Cela suggère qu'il est possible de les réduire à de simples produits. C'est un obstacle à l'échange, au partage, à la circulation des connaissances et savoir-faire, indispensables à leur transmission, leur évolution. Nous ne souhaitons en aucun cas, que le RSP devienne un organisme de gestion de marque.

De plus, gérer un cahier des charges, même en externalisant le contrôle via des organismes de certification, serait trop consommateur d'énergie. Cela conduirait le RSP à fonctionner de manière excluante alors que nous avons au contraire besoin d'inclure, de faire avec nos diversités d'approches. N'oublions pas que la Répression des Fraudes est à l'origine un service public dont la création est une conquête des luttes « paysannes ». Il serait temps de penser à renouer avec cette histoire pour réformer ce service public et lui donner enfin les moyens nécessaires pour assurer la loyauté des échanges.

Les paysans, comme tous ceux qui utilisent leurs récoltes, ont tout à y gagner.

Imposer une marque sur le marché nécessite la force marketing de grands groupes. Les paysans ont à y perdre le peu d'autonomie qui leur reste. Une prison dorée reste une prison

Certains d'entre nous se sont associés avec Minga, l'Alliance des Cuisiniers et d'autres partenaires pour lancer au même moment la campagne « Graines d'un Paris d'Avenir » qui se situe à l'opposé de la campagne de Carrefour. Pour en savoir plus : http://www.minga.net/graines-dun-parisdavenir/

Nous approuvons sans réserve le communiqué de presse du RSP du 26 septembre 2017.

Nous sommes aussi très reconnaissants pour le travail réalisé par le RSP au cours de ces 14 années. Tout particulièrement lors de ces deux dernières années, nous remercions les salariés pour leur implication, la qualité de leur travail et leur capacité à appliquer, expliquer et faire progresser, malgré un climat peu propice à un travail serein, les décisions politiques du CA et de l'AG du RSP, que ce soit pour la poursuite du projet de marque, puis le gel de ce projet au vu de ses dérives, la renégociation de la convention avec Biocoop, la sortie du HCB, le plaidoyer ou la réorientation du travail juridique.

Nous soutenons également les propositions de transformations du RSP discutées lors du séminaire d'octobre 2017 à Villarceaux.

Elles nécessitent d'être approfondies, mais la direction proposée nous semble correspondre aux enjeux du moment. Nous souhaitons que la prochaine AG puisse être un lieu de débats sur tous ces sujets, y compris lorsqu'il y a divergence ou contradiction. Nous ne pouvons plus nous contenter de points d'informations. Il est temps de construire l'avenir en faisant de notre diversité un atout. Faire vivre le RSP contribuera à renforcer l'action que chacun des membres s'évertue à mener, le plus souvent en dépit d'une précarité avancée.

Le RSP doit avoir un mode de fonctionnement qui permette à ceux qui cultivent et font vivre la biodiversité jusque dans les assiettes de diriger et représenter le RSP. Au bout de 14 ans d'activité, le nombre d'adhérents du RSP a beaucoup augmenté, s'est diversifié. Il est un peu normal que le RSP connaisse une crise de croissance. C'est même un signe de vitalité !

La métamorphose en cours nécessite de tourner la page (ce qui ne veut pas dire oublier ce qui a été fait, les apports de chacun à la construction du Réseau), de repenser les modes de fonctionnement (le collège des membres fondateurs, par exemple, se justifie-t-il encore ?), de réorienter ou recentrer les activités, etc.

L'OPASE-Croqueurs de Carottes participeront à ce renouveau.

OPASE-Croqueurs de Carottes
Garliet – 47360 Montpezat –
02 41 82 86 48
- www.croqueurs-de-carottes.org /- www.opase.org
panier
0
articles
au panier
envoyer à un ami imprimer
chercher
autres actualités
12/3/18 : La tomate dans tous ses états: quelle(s) variété(s) cultiver ?
[lire]
11/3/18 : Les tomates nous en font voir de toutes les couleurs ...
[lire]
11/3/18 : Les Solanacées, une famille qui ne manque pas de piquant !
[lire]

Graines del Païs

16 rue de la pompe
11240 Bellegarde du Razès
tel : 04 68 69 81 79
contact@grainesdelpais.com

infos légales